.:¤ Venez dans ce monde où magie et guerre surgissent! ¤:.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 encore un mort

Aller en bas 
AuteurMessage
Karl

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: encore un mort   Dim 2 Mai - 17:02

Karl se tenait derrière une chaise sur laquelle se reposait sa prochaine cible: encore un chevalier <Il y a des tas de haine au sein de ce gouvernement bon sang!> pensa t-il. En plus l'employeur l'avait engagé pour le même genre de meurtre plus tôt dans le moi. L'embusqué songea que les motivations des clients ne le concernaient pas et se concentra sur ça future victime. Cette fois, même si il commettait une erreur, il ne tacherait pas ses vêtements car il en avait mis par dessus qui arborait une couleur noir. Après quelques secondes de relaxation, le tueur se concentra et effectua une figure au dessus de la chaise pour atterrir devant la chaise puis assena un coup de shuriken à la gorge... gorge très dure qui plus est... en fait l'homme revêtait une armure complète donc un collet. Leurs regards se croisèrent et le chevalier appela la garde. Ne perdant pas de temps, notre gaffeur replanta le couteau cette fois dans la tête pour ensuite planter son kyoketsu shoge dans le planché de bois sous la fenêtre de laquelle il sauta quand la garde entra. En voyant qu'il allait s'écraser dans une fenêtre, Karl se mit de dos pour encaisser le choc. Quand il regarda autour de lui, le menteur vit que le chambre dans laquelle il se trouvait était la chambre de son employeur qui se trouvait nu accompagné de... la femme de sa victime.

*
-Je crois que tu me dois de l'argent. Dit l'assassin en pointant l'homme.
-Oui mais tournez-vous. Répondit l'autre.
-Avec plaisir
-Au fait comment vous appelez-vous?
-Le corbeau.
-Votre vrai nom je veux dire.
-Celui là tu ne le sauras pas. En passant si tu veux être sûr que madame ne parle pas je peux te la tuer gratuit.
-À vos prix exorbitants c'est tentant mais non merci je l'aime bien. S'offusqua le nu, exaspéré que son employé lui parle au *tu*.
-Mes prix sont proportionnels à ma compétence.
-J'espère que cette fois vous avez fait ça en finesse. Tonna l'employeur en allant chercher les bourses.
-Mais bien sûr! L'autre fois il y avait un tapi c'est tout et puis puisque vous m'avez réengagé je penses qu'il n'y avait pas trop de vos copains dans les dommages collatéraux. Affirma le menteur tout en enlevant ses vêtements noir sous lesquels se trouvaient son accoutrement habituel. Soudain quelqu'un cogna à la porte.
-Monsieur!!! Allez-vous bien!!!! Cria la voix inconnue.
-Oui pourquoi? Répondit ledit monsieur.
-Et bien il y a un couteau planté dans votre porte et il vient d'y avoir un meurtre alors je me pose la question.
*

Karl regarda avec horreur son arme qui lui avait permis de s'échapper planté dans le bois de la porte. Elle devait s'être planté là quand il l'avait tiré vers lui. Sous le regard noir de son patron, le gaffeur retira le couteau et laissa l'autre enragé trouver une explication:

*
-Ne vous inquiétez pas je m'exerçais au lancé de couteau maintenant partez!
-Oui chef.
*

Notre tueur fit signe de s'en aller mais ne prit qu'une seule bourse et un petit bijou appartenant à la vrai femme du trompeur qui lui lança un regard désapprobateur quand il sauta de la fenêtre. Le mythomane descendit rapidemment d'un bord de fenêtre à l'autre. La descente fut longue car il l'avait commencé très haut. Arrivé bas, l'acrobate se réceptionna dans un arbre puis en tomba. Les vêtements éraflés par les pierres du château et les cheveux pleins de débris d'arbre, le meurtrier approcha un chasseur/vendeur qui vendait des bêtes fraiches à la cours, lui prit un lapin, donna quelques pièces de sa bourse (ce qui valait beaucoup plus que le lapin) et dit:

*
-Je te donne plus tout à l'heure si je ne t'ai jamais acheté cette bête et que je viens de sortir du bois d'accord?
*

Le trappeur approuva avec vigueur puis Karl coupa une oreille et ouvrit le ventre de la bête et s'approcha de l'entré principale de la tour. Arrivé proche, il fut interpellé par un garde venu de l'étage de son crime qui pointa son arme sur lui et dit:

*
-Monsieur je vous arrête pour meurtre!
-Je n'ai tué personne monsieur! Rétorqua le falsificateur en faisant semblant d'être intimidé. Je ne suis qu'un honnête chasseur engagé par le chevalier Dupond!
-Votre couteau avec la chaîne là, ça fait pas très chasseur je dirais.
-Au contraire c'est très utile, ça évite que la bête s'enfuit.
-Mais pourquoi seriez vous engagé?
-Pour retrouver cette animal que je tiens! Il a bouffé un bijou de la femme de mon employeur.
-Et comment reconnaitre cette bête précisément?
-Vous en connaissez beaucoup vous des lapins à une oreille?
-D'accord. Dit le soldat en retournant l'alibi dans sa tête pour trouver une faille mais pourtant l'homme semblait crédible. Je vais envoyer un de mes gars parler au vendeur là bas. Si il ne concorde pas avec se que vous dîtes je vous saigne. En attendant je vais aller moi même porter le bijou.
-Oh que non! Avec la somme gigantesque qu'il m'a promise, je veux aller lui porter en mains propres.
-Bien, d'accord. Redit le guerrier visiblement à cran. Qui j'annonce?
-Jean Lecorbeau
*

Quand le garde eut le dos tourné, Karl sourie de satisfaction. Mission accomplie.

(désolé de peu poster j'ai du mal en se moment^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
encore un mort
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SADAMH OUSSEN CONDAMNE A MORT !! BIENFAIT MDR
» Le transformateur de mon Nabaztag est mort
» Paroles d'un mort
» Mur mort, vocabulaire japonais et interrogation
» Arggghhhh mon lapin est mort je crois :(

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des élémentaires :: Other Earth :: Le Château :: La tour des chevaliers-
Sauter vers: